Nous ecrire

Psychothérapeute/Déontologie


  • L’organisation de la profession Gestalt-thérapeute


  • travailler avec une éthique


    Titulaire de la SFG, mon code de déontologie de référence est celui de la SFG établi à partir d'extraits aménagés du code de déontologie 2003 de l'EAGT.

    Le code détaillé est consultable sur le site de la SFG

    Préambule et esprit de ce code de déontologie : La Gestalt-thérapie cherche à développer chez les thérapisants/clients, entre autres dimensions, leur capacité à l'autonomie dans leur vie et à la prise de responsabilité dans les interactions avec l'environnement, l'autre.

    Le Gestalt-thérapeute a une formation professionnelle théorique et pratique, approfondie.

    De plus, il s’engage à une formation permanente dans son propre champ et dans les domaines voisins. Il a la responsabilité de poursuivre son développement professionnel et personnel au travers de supervision régulière, de formations complémentaires, et de thérapie personnelle lorsque nécessaire.

    Ce Code de Déontologie définit des principes généraux et établit des normes de conduite professionnelle des Gestalt-thérapeutes, membres de la SFG, dans l'objectif d'informer le public qui recherche leurs services. Il a pour intention de protéger les clients et les Gestalt-thérapeutes.

    Ce Code est divisé en deux parties :

    - A - les valeurs et les principes constituant le droit inaliénable de chaque individu ;

    - B - un guide de bonnes pratiques pour protéger ces droits.

    Applications du code

    Les Gestalt-thérapeutes sont responsables de l'observation des principes de ce Code et se doivent de l'utiliser comme base d'une pratique professionnelle intègre plutôt que comme un ensemble d'exigences minimales.

    En cas de questionnements ou de constat de manquement à ce code, toute personne peut émettre une demande ou une plainte auprès de la SFG en envoyant une lettre au Président (adresse du Secrétariat Général sous pli confidentiel).

    Cette procédure interne à la SFG, ne se substitue pas à une procédure judiciaire que les faits pourraient permettre d'envisager de la part du plaignant.


     




    La titularisation par les pairs



    La formation de psychothérapeute, de gestalt thérapeute,  est une étape dans le processus de se prétendre psychothérapeute, gestalt thérapeute. La titularisation est une démarche personnelle qui survient après quelques années de pratique, d'apprentissage, ou le thérapeute a éprouvé sa compétence à être en relation, sa méthode, sa posture, l'application du code de déontologie, son éthique etc.. Nous affirmons contrairement à nos pouvoirs publics qui voudraient faire autorité dans cette discipline qui leur échappe, que les connaissances, le savoir, l'application fidèle des méthodes apprises ne sont pas les uniques éléments qui nous donnent une compétence. Je pense personnellement que notre capacité à exercer la bienveillance nécessaire au processus de croissance de nos patients n'est pas une évidence naturelle. Elle se travaille sans cesse au cours de notre exercice, elle s’éprouve, s'interroge au travers de notre supervision et de notre propre thérapie. Se laisser interroger, évaluer par mes pairs, est un rendez-vous bien réel, (non halluciné) face à et avec des pairs que je reconnais comme étant eux-mêmes passés à l'épreuve précédemment. Ce rendez-vous est un moment où je peux m'interroger sur ma pratique, les valeurs, sur qui je suis et qui je donne à voir dans mes compétences dans mon être, et tout cela participe à mon processus de croissance, à l'occasion d'une rencontre qui s'éprouve, qui se donne à voir. Oui la titularisation est un acte politique, pas de politique politicienne, mais d'organisation de notre profession sur des valeurs singulières, éthiques et déontologiques qui visent avant tout à protéger le public.  Nos valeurs ne sont pas toujours en accord avec celles prônées par les professions organisées par l'État, qui mettent le savoir comme unique validation d'un professionnel. S'auto organiser selon nos critères mis à l'épreuve depuis des années est sain, et d’ailleurs inventer d'autres normes est très gestaltiste. Cette tentative d'organisation est imparfaite et critiquable, mais elle a le mérite d'exister et de faire repère autant vis-à-vis du public que pour nous gestalt thérapeutes, et ainsi de faire tiers, de faire référence.

    Je désapprouve particulièrement les positions qui invalident ce type de démarche au profit de ce qui pourrait être entendu comme « je fais ce que je veux », « je m'auto suffit ». Cela me paraît prétentieux et encourage l'auto proclamation, ou celle qui nous est vivement reprochée.



     

    Trouver un Gestalt thérapeute – les annuaires



    En attendant de toutes façons rien n’empêche à qui que se soit de se prétendre psychothérapeute même s’il n’en a pas la formation ni les 5 critères qui définissent un début de garantie pour les usagers… Mais il existe des annuaires de référence ou vous pouvez trouver cette garantie :


    annuaire des membres titulaires de la SFG et annuaire des membres agrées du CEGT


    Syndicats et associations professionnels



    Société française de Gestalt (SFG) 5 rue Renard, 95490 VAUREAL

    Site : www.sfgestalt.org Membre titulaire et vice présidente de la SFG  



    Association fédérative française des organismes de psychothérapie (AFFOP)6, rue Beauregard, 75002 Paris

    Tél/Fax : 01 42 36 91 44

    Site : www.affop.org



    Fédération Francaise de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P)2 bis rue Scheffer, 75116 PARIS

    Tél : 01 44 05 95 50

    Site : www.ff2p.fr



    Le  Syndicat national des praticiens en psychothérapie  existe depuis 1981.

    Ce syndicat pluraliste compte aujourd’hui environ 600 psychothérapeutes, psychologues, psychanalystes et psychiatres, appartenant à des courants théoriques divers.

    Snppsy.org



    Association européenne de Gestalt-thérapie (EAGT)

    Site : www.eagt.org



    Sites amis de la gestalt-thérapie, voir Liens divers